On extended, boundless, vibratory and in-the-now sympathy music

http://jeromejoy.org/


  || NEWS                 || BIO   | SHOWS   | CATALOG                 || PROJE(C)TS   | MP3s   | CDs   | VIDEOS                         || BIBLIO   | STUDIES   | DOCUMENTATION   | PH.D.   | EDU                 | COLLECTIVE JUKEBOX   | NOCINEMA.ORG   | CONCERTS FILMS   || AUDITO   | QWAT?                   || home   | contact  |     |    🔎  |

  Last changed - (French time): 2011/01/25 14:24     > Recent changes

 

../files/articles/nocinema/template/2.jpg../files/articles/nocinema/template/3.jpg../files/articles/nocinema/template/5.jpg../files/articles/nocinema/template/6.jpg../files/articles/nocinema/template/10.jpg../files/articles/nocinema/template/12.jpg../files/articles/nocinema/template/13.jpg../files/articles/nocinema/template/15.jpg../files/articles/nocinema/template/1.jpg
« Tout ce qui bouge sur un écran est du cinéma. » (Jean Renoir)


  Sommaire / Contents 





Aleksandr Sokurov, L'Arche Russe, 2002






Synopsis :

Accompagnant un visiteur étranger (l'écrivain français Astolphe de Custine, auteur de La Russie en 1839, ouvrage qui fera découvrir la Russie à de nombreux Européens au moment de sa publication en 1843), sans être vu des personnages, le narrateur visite le musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg. Lors de sa visite, le narrateur et l'étranger rencontrent les héros de quatre cents ans d'histoire russe, comme le tsar Pierre le Grand ou le poète Alexandre Pouchkine.


Le film a pour particularité de n'être constitué que d'un seul plan séquence de 96 minutes. Cette prouesse technique est devenue possible grâce au développement de la vidéo numérique en haute définition, où l'image peut être enregistrée directement sur disque dur, repoussant les limitations de durée de chaque prise. Certaines images ont été retouchées sur ordinateur, notamment afin de réduire la luminosité dans certaines scènes.

Il a fallu plusieurs mois de répétitions pour régler le mouvement de la caméra ainsi que le jeu des 850 acteurs et environ 1 000 figurants. Après trois prises interrompues, la quatrième fut la bonne. C'est donc l'un des tournages les plus courts de l'histoire du cinéma : la journée du 23 décembre 2001.

Par ce choix technique mais aussi esthétique, le réalisateur a voulu rendre hommage à l'histoire de son pays dans le décor du musée de l'Ermitage, « dans un souffle ». Il est vrai que l'équipe ne pouvait disposer du décor plus longtemps.

(http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Arche_russe )






  Sommaire / Contents 










   
   
   
    [Edit] [Hist] [UP] [List] [New]   [Log out]


1995/2020 — Powered by LionWiki 3.1.1 — Thanks to Adam Zivner — webmaster & webdesign : Jérôme Joy — Author : Jérôme Joy — Any material is under copyleft © with in-line & in-text attributions —
http://jeromejoy.org/ — Hosted by nujus.net NYC since 2007, and by The Thing NYC (between 1995-2007 — Thanks to Wolfgang Staehle and the Thing team).