On extended, boundless, vibratory and in-the-now sympathy music

http://jeromejoy.org/


  || NEWS                 || BIO   | SHOWS   | CATALOG                 || PROJE(C)TS   | MP3s   | CDs   | VIDEOS                         || BIBLIO   | STUDIES   | DOCUMENTATION   | PH.D.   | EDU                 | COLLECTIVE JUKEBOX   | NOCINEMA.ORG   | CONCERTS FILMS   || AUDITO   | QWAT?                   || home   | contact  |     |    🔎  |

  Last changed - (French time): 2011/01/29 12:16     > Recent changes

 

../files/articles/nocinema/template/2.jpg../files/articles/nocinema/template/3.jpg../files/articles/nocinema/template/5.jpg../files/articles/nocinema/template/6.jpg../files/articles/nocinema/template/10.jpg../files/articles/nocinema/template/12.jpg../files/articles/nocinema/template/13.jpg../files/articles/nocinema/template/15.jpg../files/articles/nocinema/template/1.jpg
« Tout ce qui bouge sur un écran est du cinéma. » (Jean Renoir)


  Sommaire / Contents 





mot-clés :


Éric Rohmer, Le Rayon Vert, 1986





Extrait du film "Le rayon vert" (du cycle "Comédies et proverbes"), mettant en scène la citation "Que le temps vienne où les cœurs s'éprennent" (A. Rimbaud).









Le Rayon vert, film réalisé par Éric Rohmer, cinquième de la série « Comédies et Proverbes », illustre les vers extraits du poème « Chanson de la plus haute tour » d'Arthur Rimbaud : « Ah ! que le temps vienne / Où les cœurs s'éprennent ».
Le titre est une allusion à un phénomène optique et atmosphérique : le tout dernier rayon du soleil, qui prend une teinte verte, par temps clair au bord de l'océan.
Delphine, qui cherche le grand amour, est soumise à une sorte d'itinéraire initiatique où elle doit choisir entre rester solitaire ou trahir ses convictions et ses espérances.
Le rayon vert visible à la fin, phénomène trop rare, a été réalisé par trucage.

Le rayon vert est un phénomène optique rare qui peut être parfois observé juste après le coucher du Soleil ou juste avant son lever et qui prend la forme d'un point vert visible pendant un court moment juste au-dessus du Soleil. Son observation est généralement brève (quelques secondes). Pourtant, des navigateurs ont rapporté avoir observé le rayon vert durant 35 minutes. Selon une légende écossaise, le rayon confère à ceux dont il a frappé les yeux le pouvoir de lire clair dans les sentiments et les cœurs.
Le rayon vert est souvent tenu pour un phénomène mythique, ou une illusion d'optique expliquée par la persistance rétinienne. Le phénomène existe pourtant bel et bien, c’est un phénomène atmosphérique qui peut se produire au lever, ou au coucher du soleil. Au moment de son apparition ou de sa disparition, le soleil peut sembler vert à son sommet ou même diffuser un flash vert. Il est parfaitement possible de fixer le phénomène sur une photographie, indiquant ainsi qu'il ne s'agit pas d'une illusion.
Pour observer le rayon vert, le ciel doit être clair et dégagé du maximum de poussières ou de particules. La présence d’un anticyclone facilite également l’observation du phénomène grâce à une haute pression (donc une densité d’air plus importante). Enfin la ligne d’horizon doit être lointaine pour que les rayons solaires traversent une distance d'atmosphère la plus grande possible avant d’atteindre l’observateur. Pour toutes ces raisons, le rayon vert s'observe au mieux à basse altitude, là où l'horizon est dégagé, par exemple devant un océan.

Observatoire de la Silla, 15 octobre 2005




Serge Daney s'entretient avec le cinéaste Eric Rohmer, à l'occasion de la sortie de son film "Le Rayon Vert". Rohmer évoque son film, son scénario et son travail . Il livre aussi son sentiment sur la télévision et explique pourquoi il a voulu que son film soit diffusé par Canal Plus avant de sortir en salles. [Ce film sera couronné après l'entretien par le Lion d'Or au Festival de Venise] Interviewé par Serge Daney, Eric Rohmer justifie l'utilisation dans "Le Rayon vert" d'une musique de film (non située dans l'action du film comme il le fait d'habitude) pour donner un aspect "magique" à un film plus "terre à terre" que les précédents. Rohmer explique qu'il a voulu une fin ouverte dans ce film alors que les précédentes "comédies et proverbes" se terminaient comme elles avaient commencé : il était important de conserver un mystère à la conclusion du film. Son rêve serait de faire un film sans artifices de narration, dont le récit serait une juxtaposition discontinue d'instants présents. Sans faire du cinéma social, Rohmer pense qu'on sent la présence du social derrière les parcours singuliers qu'il propose...

http://www.ina.fr/media/television/audio/PHD98039002/eric-rohmer-le-rayon-vert.fr.html






  Sommaire / Contents 










   
   
   
    [Edit] [Hist] [UP] [List] [New]   [Log out]


1995/2020 — Powered by LionWiki 3.1.1 — Thanks to Adam Zivner — webmaster & webdesign : Jérôme Joy — Author : Jérôme Joy — Any material is under copyleft © with in-line & in-text attributions —
http://jeromejoy.org/ — Hosted by nujus.net NYC since 2007, and by The Thing NYC (between 1995-2007 — Thanks to Wolfgang Staehle and the Thing team).