On extended, boundless, vibratory and in-the-now sympathy music

http://jeromejoy.org/


  || NEWS                 || BIO   | SHOWS   | CATALOG                 || PROJE(C)TS   | MP3s   | CDs   | VIDEOS                         || BIBLIO   | STUDIES   | DOCUMENTATION   | PH.D.   | EDU                 | COLLECTIVE JUKEBOX   | NOCINEMA.ORG   | CONCERTS FILMS   || AUDITO   | QWAT?                   || home   | contact  |     |    🔎  |

  Last changed - (French time): 2011/02/16 18:55     > Recent changes

 

../files/articles/nocinema/template/2.jpg../files/articles/nocinema/template/3.jpg../files/articles/nocinema/template/5.jpg../files/articles/nocinema/template/6.jpg../files/articles/nocinema/template/10.jpg../files/articles/nocinema/template/12.jpg../files/articles/nocinema/template/13.jpg../files/articles/nocinema/template/15.jpg../files/articles/nocinema/template/1.jpg
« Tout ce qui bouge sur un écran est du cinéma. » (Jean Renoir)


  Sommaire / Contents 





mot-clés :


Chris Marker, La Jetée, 1962






Chris Marker, « La Jetée », 1962(Edit)

16mm, noir et blanc, mono, 29mn


La Jetée est un film expérimental de science-fiction de Chris Marker, sorti en 1962 et d'une durée de 29 minutes.

Synopsis :

L'histoire débute à Paris, après la «troisième guerre mondiale» et la destruction nucléaire de toute la surface de la Terre. Le héros est le cobaye de scientifiques qui cherchent à rétablir un corridor temporel afin de permettre aux hommes du futur de changer d'époque. Il est choisi en raison de sa très forte mémoire visuelle : il garde une image très forte et présente d'un évènement vécu pendant son enfance, lors d'une promenade avec sa mère sur la jetée de l'aéroport d'Orly.

Ce film, considéré comme un chef-d'œuvre par nombre de critiques et de réalisateurs (notamment Terry Gilliam), est en fait un « photo-roman » ou diaporama : montage de photographies en noir et blanc avec un narrateur unique (voix, Jean Négroni) et une bande-son réalisée par Trevor Duncan. Cela donne à ce récit très singulier un fort contenu poétique et sert à représenter une face de la « réalité » : les souvenirs que l'on a d'un moment de sa vie sont partiels, tronqués et lorsqu'on regarde un album photo, les souvenirs viennent dans le désordre avec des « sauts dans le temps ».

Musique : Trevor Duncan et liturgie russe du Samedi saint ; utilisation de "Devant ta croix" de P. Gontcharov (XIXe)

Le film est composé uniquement de photographies, à l'exception d'un seul plan, le temps de quelques battements de paupières.

La Jetée a été inspiré par Sueurs froides (Vertigo) d'Alfred Hitchcock, plusieurs séquences y font explicitement référence — notamment celle avec le tronc d'arbre symbolisant le Temps. Terry Gilliam est encore plus démonstratif dans l'Armée des douze singes en intégrant la scène originale du tronc d'arbre symbolique de Vertigo projetée dans un cinéma. Pour remonter à la genèse de ces films, signalons que Vertigo est lui-même l'adaptation cinématographique du roman policier D'entre les morts, du duo d'écrivains français Boileau-Narcejac, paru en 1954.

http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Jet%C3%A9e


La Jetee is a film about movement made up entirely of photographic stills. Well, not entirely. For one transcendent moment the photo moves, ironically at the film's stillest moment, as a woman we have starred at sleeping in the sunny dawn wakes up.


Émissions radio (Arte):

http://www.arteradio.com/son.html?245

http://www.arteradio.com/son.html?254









  Sommaire / Contents 










   
   
   
    [Edit] [Hist] [UP] [List] [New]   [Log out]


1995/2020 — Powered by LionWiki 3.1.1 — Thanks to Adam Zivner — webmaster & webdesign : Jérôme Joy — Author : Jérôme Joy — Any material is under copyleft © with in-line & in-text attributions —
http://jeromejoy.org/ — Hosted by nujus.net NYC since 2007, and by The Thing NYC (between 1995-2007 — Thanks to Wolfgang Staehle and the Thing team).