On extended, boundless, vibratory and in-the-now sympathy music

http://jeromejoy.org/


  || NEWS                 || BIO   | SHOWS   | CATALOG                 || PROJE(C)TS   | MP3s   | CDs   | VIDEOS                         || BIBLIO   | STUDIES   | DOCUMENTATION   | PH.D.   | EDU                 | COLLECTIVE JUKEBOX   | NOCINEMA.ORG   | CONCERTS FILMS   || AUDITO   | QWAT?                   || home   | contact  |     |    🔎  |

  Last changed - (French time): 2019/10/07 19:20     > Recent changes

 


1982-1985(Edit)

1/ Liste des scénarios / Scenarios' list(Edit)

  • 1983 - la promenade — [access] — DRAC Nantes, (non réalisé)
  • 1983-84 - l'esquisse n°1 n°2 — [access] — La Salpêtrière, Jardin Public du Luxembourg, Paris (non réalisé)
  • 1984 - l'ultime — [access] — action/exposition d'un soir, Commande du capcMusée d'Art Contemporain, Bordeaux
  • 1984 - l'esquisse — [access] — La Salpêtrière, Paris (non réalisé)
  • 1984 - l'avant-monde I — [access] — Centre National des Arts Plastiques, Jardin des Plantes de Bordeaux (annulé)
  • 1984 - le saut les figurants — [access] — film 16mm, Commande du FRAC Aquitaine, "Lumières et Sons" avec C. Boltanski, H. Duprat, D.Tremblay, etc., Château de Biron, Dordogne
  • 1984 - Ateliers 84 — [access] — exposition collective, ARC Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris (21 mars-29 avril 1984)
  • 1984 - foreworld — [access] — Arnolfini gallery Bristol (non réalisé)
  • 1984 - les rochers — [access] — réalisation pour tournée Peter Gabriel (non réalisé)
  • 1984 - les quatre chemins — [access] — MOMA PS1 Institute for Contemporary Art, New York (Villa Medicis Hors les Murs)
  • 1985 - langue de pierre — [access] — exposition/musique, Commande du Centre d'Art Contemporain de Cadillac et du FRAC Aquitaine, Émotions en Aquitaine VI, "Quatre châteaux une abbaye" avec G. Pennone, D. Buren, F. Vergier et M.F. Poutays.
  • 1985 - l'avant-monde II (Sur Les Rayons) — [access] — actions/récit, Commande de la DRAC Pays de La Loire , Nantes
  • 1985 - les quatre chemins (avant-monde III) — [access] — actions/musique, Commandes de La Préfiguration du Musée d'Art Moderne et de la Création Contemporaine, et du Festival International Piano aux Jacobins, Toulouse
  • 1985 - étoile — [access] — Chapelle de la Salpêtrière, Paris (non réalisé)
  • 1986 - avant-monde nox (brendan's travel, Bird's conference) — [access] — Clocktower, PS1 New York (non réalisé)
  • 1989 - avant-monde IV — [access] — Île Saint-Louis, Paris (non réalisé)



../files/doc/1984_ultime/ultime78.jpg ../files/doc/1984_ultime/ultime79.jpg



../files/doc/1983_scenarios/scenar_bxmag.jpg
In Journal Municipal de Bordeaux, janvier 1984


../files/doc/1983_scenarios/scenar_couderc.jpg
Sylvie Couderc, In Kanal Magazine, mai 1985
../files/doc/1983_scenarios/scenar_arnaudet.jpg
Didier Arnaudet, In Vie des Arts & Art Press, 1984



"L'idée des bandes magnétiques me plaît beaucoup car il y a une portée tellement légère, plus dans les airs, plus près d'une atmosphère, d'une idée ; cela me semble une bonne base pour travailler avec des "plasticiens" (quel mot horrible !). [...] Notre travail commun doit se faire sur une forme plastique jouant contre l'anti-forme que représente la bande sonore. Mais il y a aussi une grande part de théâtre pur dans l'Avant-Monde que j'aime, ce travail de magie et d'irréel qui m'attire de plus en plus dans la performance, magie qu'on retrouve par la bande sonore venant d'ailleurs, de l'inconnu. [...]
N'oublie pas le mécanisme naturel de l'Avant-Monde, de sa facile construction due à l'absence d'analyse et de grammaire."
David Ryan
I like very much the use of tapes because there is a so slight impact, reach and purport, more in the air, closer to an atmosphere, to a slight ambiance, to thoughts and imagination ; it seems to me a very good basis for a work with visual artists (what a horrible word !). [...] Our communal work must be developed from a visual form against the "anti-form" the soundtrack is. But there is also a large proportion of "pure theater" I like in the flow and the development of the Avant-Monde [Foreworld] performances, a part of magic and unreal work that attracts me more and more into performances ; we find this magic with the help of soundtrack that emerges from elsewhere and from the unknown. [...] Don't forget the natural mechanism of the Avant-Monde [Foreworld] performances, and of its easy construction due to the lack of analysis and of grammar.
David Ryan

../files/doc/1983_scenarios/scenar_ryan.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_ryan_avantmonde.jpg










2/ La Promenade, 1983(Edit)

[Accès à l'article / Continue reading "La Promenade"]

(avril 1983)

(non réalisé)
(proposition pour la DRAC Nantes)



../files/doc/1983_scenarios/1983_04_PROMENADE_Diagram1_JJ_scan.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1983_04_PROMENADE_Diagram5_JJ_scan.jpg








3/ L'Esquisse n°1 n°2, 1983(Edit)

(décembre 1983)

(non réalisé)
(proposition pour La Salpêtrière Paris)



../files/doc/1983_scenarios/1983_12_ESQUISSE_Salpetriere_doc1_JJ_scan.jpg








5/ L'Esquisse, 1984(Edit)

(février 1984)

(non réalisé)
(proposition pour La Salpêtrière Paris)



../files/doc/1983_scenarios/1984_02_Esquisse_doc6_JJ_scan.jpg








8/ Foreworld, 1984(Edit)

[Accès à l'article / Continue reading "Foreworld"]

(juillet 1984)

(non réalisé)
(proposition pour Arnolfini Gallery Bristol)



../files/doc/1983_scenarios/1984_04_FOREWORLD_eng_doc1_JJ_scan.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1984_04_FOREWORLD_eng_doc2_JJ_scan.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1984_04_FOREWORLD_eng_doc3_JJ_scan.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1984_04_FOREWORLD_eng_doc4_JJ_scan.jpg








9/ Les Rochers, 1984(Edit)

(juin 1984)

(non réalisé)
(proposition pour Peter Gabriel)



../files/doc/1983_scenarios/1984_06_rochers1.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1984_06_rochers5.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1984_06_rochers2.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1984_06_rochers6.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1984_06_rochers3.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1984_06_rochers4.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1984_06_rochers7.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1984_06_rochers8.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1984_06_rochers9.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1984_06_rochers10.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1984_06_rochers11.jpg








10/ Les Quatre Chemins, 1984(Edit)

(octobre 1984)

(non réalisé)
(proposition pour MOMA PS1 New York)



../files/doc/1983_scenarios/1984_PS1_Ryan_DR_1_web.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1984_PS1_Ryan_DR_2_web.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1984_PS1_Ryan_DR_3_web.jpg








14/ Étoile, 1985(Edit)

(septembre 1985)

(non réalisé)
(proposition pour La Salpêtrière Paris)



../files/doc/1983_scenarios/1985_10_Etoile_doc2_JJ_scan.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1985_10_Etoile_doc5_JJ_scan.jpg








15/ avant-monde nox (brendan's travel), 1986(Edit)

(mai-septembre 1986)

(non réalisé)
(proposition pour Clocktower PS1 New York)



../files/doc/1983_scenarios/1986_05_Nox_JJ_scan.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1986_08_Nox_doc4_p1_JJ_scan.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1986_08_Nox_doc4_p2_JJ_scan.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1986_08_Nox_doc4_p3_JJ_scan.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1986_08_Nox_doc4_p5_JJ_scan.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1986_08_Nox_doc4_p6_JJ_scan.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1986_08_Nox_doc4_p7_JJ_scan.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1986_08_Nox_doc4_p12_JJ_scan.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1986_08_Nox_doc4_p13_JJ_scan.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1986_08_Nox_doc6_p1_JJ_scan.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1986_09_StBrendan_p1_JJ_scan.jpg








16/ avant-monde IV, 1989(Edit)

(novembre 1989)

(non réalisé)
(proposition pour Île Saint-Louis Paris)



../files/doc/1983_scenarios/1989_11_AvantMonde_prj3_p7_JJ_scan.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1989_11_AvantMonde_prj2_p18_JJ_scan.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1989_11_AvantMonde_prj2_p19_JJ_scan.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1989_11_AvantMonde_prj2_p13_JJ_scan.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1989_11_AvantMonde_prj3_p2_JJ_scan.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1989_11_AvantMonde_prj3_p3_JJ_scan.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1989_11_AvantMonde_prj3_p4_JJ_scan.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1989_11_AvantMonde_prj1_p5_JJ_scan.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1989_11_AvantMonde_prj2_p3_JJ_scan.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1989_11_AvantMonde_prj2_p4_JJ_scan.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1989_11_AvantMonde_prj2_p6_JJ_scan.jpg ../files/doc/1983_scenarios/1989_11_AvantMonde_prj1_p8_JJ_scan.jpg



../files/doc/1983_scenarios/1989_11_AvantMonde_prj1_p12_JJ_scan.jpg






17/ Wiki pages ref.(Edit)




WELLES & TARKOVSKI(Edit)

  • Orson Welles, "Macbeth" (1948) et Andreï Tarkovski, "Stalker" (1978)

    La construction de points de vue, notamment dans L'Ultime avec les arches occultées et celles ouvertes déterminant les places du public, comme dans tous les projets et performances que nous avons construits, était nécessaire pour créer des proximités et des éloignements, c'est-à-dire des échelles de distances au travers de l'espace de la présentation. Celui-ci était en premier lieu, et dans quasiment tous nos projets, un espace de diffusion et de projection, utopique, onirique, inconnu et en même temps très physique, à l'image d'un volume continuellement modulable et possédant de multiples profondeurs et dimensions – donc un espace (in)-défini à l'inverse d'une « scène » et d'une salle d'exposition –.

../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_1.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_1.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_2.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_2.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_3.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_2b.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_4.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_3.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_5.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_3b.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_6.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_4.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_7.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_4b.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_8.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_5.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_9.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_6.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_10.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_8.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_11.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_9.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_12.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_9b.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_13.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_10.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_14.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_11.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_15.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_11b.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_16.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_12.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_17.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_19.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_18.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_20.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_19p.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_21.jpg
../files/doc/1983_scenarios/scenar_macbeth_19p.jpg../files/doc/1983_scenarios/scenar_stalker_22.jpg





(AROUND) LA MONTE YOUNG




cliquez sur les images pour les agrandir / click to enlarge


back / retour : — La Monte Young PoemLa Monte Young Papers WritingsLa Monte Young Works
back / retour : — Ryan & Joy scenarios






ROBERT MORRIS(Edit)

"War", Robert Morris, performance in collaboration with Robert Huot at Judson Memorial Church, New York, June 23, 1963.

../files/articles/lamonteyoung/LMY_flynt_judson_1.jpg../files/articles/lamonteyoung/LMY_flynt_judson_2.jpg
ROBERT MORRIS & ROBERT HUOT EN COSTUMES POUR "WAR".
LA CHORÉGRAPHIE "WAR" DE ROBERT MORRIS ET ROBERT HUOT, 30 JANVIER 1963, JUDSON THEATER.

"We performed "War" on January 30, 1963, and it was my first involvement with the Judson.
We never rehearsed "War". It started with La Monte just hitting the gong for fifteen minutes in pitch-dark in the gym. Then the lights went up with Huot at one end and myself at the other. We began running toward each other and we slammed into each other with our shields. We were each holding a pigeon. I had bought the birds, after first trying to trap some in Washington Square Park. When we hit we let them go and they flew into the audience. The piece consisted of us hitting each other with fake swords and maces until all was demolished. Then the lights went out. I gave the gong to La Monte. Six months later he called; he wanted me to listen to a recording he had made with it. He had wired it with contact microphones and played it with a bow.
Our weapons were made to break and our costumes were sturdy. Neither of us sustained injuries. My costume was made with mops for epaulets, and I had a large foam rubber muscle on my right arm tattooed with a red heart and an arrow through it. There were plywood greaves; two rubber bath mats were worn like a kind of skirt. A real fox fur and two beer cans dangled down in front between the bath mats. I had a plywood shield with a photo of Eisenhower on it and medals attached, one of which was the Iron Cross. I remember Huot’s armor was made with many license plates.
I believe the other events were all billed as dances. So by default our performance of War was categorized as a dance." (Robert Morris, on "War", ArtForum, 06.08.12)


"Nous avons joué "War" le 30 janvier 1963 et c'était ma première activité au sein du Judson Workshop.
Nous n'avions jamais répété "War". Cela débutait par la musique avec La Monte Young qui frappait un gong pendant une quinzaine de minutes dans l'obscurité totale du gymnase. Ensuite les lumières s'allumaient quand Robert Huot apparut d'un côté et moi de l'autre. Nous avons commencé en courant l'un après l'autre et nous nous frappions avec nos boucliers. Nous portions chacun un pigeon. J'avais acheté les oiseaux après avoir essayé d'en attraper sans succès au Washington Square Park. Lors de notre combat nous les avons laissé partir et ils se sont envolés vers le public. La performance consistait à se battre avec des épées et des masses factices jusqu'à ce que ces derniers soient inutilisables et détruits. Ensuite les lumières s'éteignaient. J'avais donné le gong à La Monte. Six mois plus tard il m'a rappelé ; il voulait me faire écouter l'enregistrement qu'il avait fait avec ce gong. Il l'avait appareillé avec des microphones de contact et il jouait sur le gong avec un archet.
Nos armes étaient faites pour se casser et nos accoutrements étaient tout de même assez robustes. Aucun de nous ne s'est blessé. Mon costume était fabriqué avec des brosses pour les épaulettes, et j'avais une prothèse en mousse caoutchouc en guise de muscle de mon bras droit qui était aussi tatoué avec un cœur rouge traversé par une flêche. Mes jambières étaient en contreplaqué; deux tapis de bain en caoutchouc me servaient de jupe. Une véritable fourrure de renard et deux canettes de bière pendaient vers le bas à l'avant de la jupe entre les tapis de bain. J'avais un bouclier en contreplaqué avec dessus une photo d'Eisenhower avec ses médailles, dont une qui était la Croix de Fer. Je me souviens que l'armure de Rober Huot était fabriquée avec des plaques d'immatriculation.
Je crois que les autres événements de cette soirée étaient annoncés comme étant des chorégraphies. Donc, par défaut, dans la foulée, notre performance "War" a été annoncée aussi comme telle, comme une chorégraphie." (Robert Morris, à propos de "War", ArtForum, 06.08.12)





../files/doc/1985_avantmondeII/WarHuotMorris.jpg

ROBERT MORRIS ET ROBERT HUOT, 30 JANVIER 1963, JUDSON THEATER.



../files/articles/lamonteyoung/LMY_flynt_judson.jpg

../files/articles/lamonteyoung/LMY_flynt_judson4.jpg
ROBERT HUOT EN COSTUMES POUR "WAR".
COMMENTAIRE SUR "X FOR HENRY FLYNT" (LA MONTE YOUNG) JOUÉ LORS DE LA CHORÉGRAPHIE "WAR" DE ROBERT MORRIS ET ROBERT HUOT, 30 JANVIER 1963, JUDSON THEATER.

"I knew Mark di Suvero from having worked in a small studio below him near the old Fulton Fish Market before moving to my loft on Church Street, and I asked him to make me a steel gong. He cut a four-foot circle from a plate of steel with his cutting torch. The heat caused the circle to deform slightly into a concave/convex shape, which seemed perfect for a gong. I made a large wooden frame in which to hang the gong and asked La Monte Young to “play” this instrument for the combat-performance. We performed "War" on January 30, 1963, and it was my first involvement with the Judson.
We never rehearsed "War". It started with La Monte just hitting the gong for fifteen minutes in pitch-dark in the gym. Then the lights went up with Huot at one end and myself at the other. We began running toward each other and we slammed into each other with our shields. We were each holding a pigeon. I had bought the birds, after first trying to trap some in Washington Square Park. When we hit we let them go and they flew into the audience. The piece consisted of us hitting each other with fake swords and maces until all was demolished. Then the lights went out. I gave the gong to La Monte. Six months later he called; he wanted me to listen to a recording he had made with it. He had wired it with contact microphones and played it with a bow."
(Robert Morris, on "War", ArtForum, 06.08.12)


"Je connaissais Mark di Suvero car nous étions voisins dans le vieux Old Fulton Fish Market avant que je n'habite sur Church Street, et je lui avais demandé de me fabriquer un gong. Il a fabriqué un cercle de près d'1m20 à partir d'une plaque d'acier avec son chalumeau. La chaleur a tordu le cercle de manière concave et convexe, ce qui semblait parfait pour un gong. J'ai fabriqué un cadre en bois pour suspendre le gong et j'ai demandé à La Monte Young de "jouer" cet instrument lors de notre "performance-combat". Nous avons joué "War" le 30 janvier 1963 et c'était ma première activité au sein du Judson Workshop.
Nous n'avions jamais répété "War". Cela débutait par la musique avec La Monte Young qui frappait un gong pendant une quinzaine de minutes dans l'obscurité totale du gymnase. Ensuite les lumières s'allumaient quand Robert Huot apparut d'un côté et moi de l'autre. Nous avons commencé en courant l'un après l'autre et nous nous frappions avec nos boucliers. Nous portions chacun un pigeon. J'avais acheté les oiseaux après avoir essayé d'en attraper sans succès au Washington Square Park. Lors de notre combat nous les avons laissé partir et ils se sont envolés vers le public. La performance consistait à se battre avec des épées et des masses factices jusqu'à ce que ces derniers soient inutilisables et détruits. Ensuite les lumières s'éteignaient. J'avais donné le gong à La Monte. Six mois plus tard il m'a rappelé ; il voulait me faire écouter l'enregistrement qu'il avait fait avec ce gong. Il l'avait appareillé avec des microphones de contact et il jouait sur le gong avec un archet."
— (Robert Morris, à propos de "War", ArtForum, 06.08.12)
















DENNIS OPPENHEIM(Edit)

« Pourquoi ne pas inverser le procédé et permettre à la pensée de s'insérer après que la forme ait été mise en place ? » (In Dennis Oppenheim, catalogue ARC Paris, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, 15 décembre / 20 janvier 1980, p. 2).




AFRICA(Edit)

../files/doc/1983_scenarios/scenar_africa_1.jpg
Yaie, Burkina Faso
../files/doc/1983_scenarios/scenar_africa2p.jpg
Surma Donga Ethiopie












   
   
   
    [Edit] [Hist] [UP] [List] [New]   [Log out]


1995/2020 — Powered by LionWiki 3.1.1 — Thanks to Adam Zivner — webmaster & webdesign : Jérôme Joy — Author : Jérôme Joy — Any material is under copyleft © with in-line & in-text attributions —
http://jeromejoy.org/ — Hosted by nujus.net NYC since 2007, and by The Thing NYC (between 1995-2007 — Thanks to Wolfgang Staehle and the Thing team).