On extended, boundless, vibratory and in-the-now sympathy music

http://jeromejoy.org/


  || NEWS                 || BIO   | SHOWS   | CATALOG                 || PROJE(C)TS   | MP3s   | CDs   | VIDEOS                         || BIBLIO   | STUDIES   | DOCUMENTATION   | PH.D.   | EDU                 | COLLECTIVE JUKEBOX   | NOCINEMA.ORG   | CONCERTS FILMS   || AUDITO   | QWAT?                   || home   | contact  |     |    🔎  |

  Last changed - (French time): 2013/07/27 20:42     > Recent changes

 

../files/articles/nocinema/template/2.jpg../files/articles/nocinema/template/3.jpg../files/articles/nocinema/template/5.jpg../files/articles/nocinema/template/6.jpg../files/articles/nocinema/template/10.jpg../files/articles/nocinema/template/12.jpg../files/articles/nocinema/template/13.jpg../files/articles/nocinema/template/15.jpg../files/articles/nocinema/template/1.jpg
« Tout ce qui bouge sur un écran est du cinéma. » (Jean Renoir)





introduction au projet cinéma Sommaire / Contentsséquencement des plans





April in Kilcrohane (1997), en amont de nocinema.org(Edit)




Présentation de la réalisation cinématographique(Edit)

François Magal, « April in Kilcrohane », 1997,16mm, couleur, stéréo, 29mn45


April in Kilcrohane, film (video-)cinéma de François Magal, (Centre Wallonie-Bruxelles Paris, juin 1997) ; (Festival Palm Springs USA, août 1997) ; (Production cinématographique Movimento Paris 1997 et Nofilm depuis 2000).

Ce film réalisé en 1997 dure environ 30 minutes et se présente comme un documentaire fictionnel. Le film étant basé sur une sorte de topographie (visuelle) autour d'un village irlandais, les traitements des bande-sons et les plans noirs sonores proposent au spectateur/auditeur d'imaginer les points de vue et d'écoute proposés dans les plans "situés" et dans les plans "aveugles" (qui bien sûr n'existent pas réellement). Le film avance modestement, à partir d'évaluations de situations captées, un genre indéterminé: documentaire, narratif, fictionnel, phonographique, etc. Il agit directement sur le dispositif du cinéma.

Le principe de tournage et de prises de vues qu'a utilisé François Magal est très précis. A partir d'une quinzaine de cadrages choisis pour les prises de vues dans et autour du village, il a filmé durant à peu près trois mois avec une caméra numérique. Il a donc obtenu une quinzaine de "réservoirs" d'images prises tous les jours à partir des mêmes points de filmage et des mêmes cadrages fixes. Il s'agit donc de plans fixes (plans généraux, plans d'ensemble, etc.).

Le montage a été réalisé en adoptant une forme fictionnelle modélisée sur un format documentaire: cinq séquences représentant chaque lundi du mois d'avril (1997). Le montage est donc le scénario. Chaque séquence est introduite par un plan filmé de l'annonce de la date du lundi concerné (une jeune fille énonce la date face à la caméra). Les séquences se déroulent en faisant succéder les plans d'une manière non ordonnée, plans qui sont tous homogènes d'une durée moyenne de 30 sec (oscillant entre 20 et 40 sec).

Le son de chaque plan lors du premier montage était le son direct des prises de vues. La proposition de faire une composition sonore est venue lors du montage. Il m'a alors proposé de m'y atteler. Après avoir visionné ce premier montage, je lui ai proposé d'ajouter des plans noirs d'une durée moyenne de 30 sec, plans durant lesquels seuls le son serait restitué. Les séquences sonores de ces plans noirs ont été réalisées à partir des rushes des plans non utilisés dans le montage du film. Ces séquences ont été montées et mixées représentant des "non-lieux" du village (des plans de cadrage et de filmage qui n'existent pas), le spectateur tentant de retrouver les lieux "imaginaires" de ces prises de sons dans la géographie du village qui lui est donnée au fur et à mesure du film. Chaque plan noir clôt chaque séquence des lundis. En complément, j'ai "agi" sur les "bande-son" des autres séquences du film, en créant des troubles et des désajustements: en ajoutant certains sons et en retranchant certains, en créant des irrégularités sonores (comme par exemple, la suppression dans certains plans du son récurrent du carillon d'entrée de l'épicerie, ou encore l'ajoût de sons "hors-champs" créant des continuités visuelles ou des compléments/suppléments environnementaux, etc.). La notion de "hors-champ" est paradoxalement très importante dans le film, alors que le principe de cadrage (plans fixes identiques) propose des sélections visuelles fortes et obsédantes.

Le son débute dès le premier plan noir du générique de début et continue jusqu'à la fin du générique de fin.

Reconnu comme un film entrelaçant deux histoires, l'une visuelle (en-champs) et l'autre sonore (en-champs et hors-champs), April in Kilcrohane a eu un impact notoire sur le public et a été sélectionné dans quelques festivals (dont celui de Palm Springs aux USA[1], festival durant lequel il était le seul film français sélectionné).





Le village de Kilcrohane(Edit)



English comment :
Kilcrohane is located west south-west of Durrus as you head towards the end of the Sheep's Head peninsula. It takes its name from the Church of St. Crohan founded in the 8th century.

../files/articles/nocinema/kilcrohane/mapswireland.jpg../files/articles/nocinema/kilcrohane/kil0.jpg../files/articles/nocinema/kilcrohane/kil01.jpg../files/articles/nocinema/kilcrohane/kil02.jpg../files/articles/nocinema/kilcrohane/kil1.jpg../files/articles/nocinema/kilcrohane/kil2.jpg../files/articles/nocinema/kilcrohane/kil3.jpg../files/articles/nocinema/kilcrohane/kil4.jpg../files/articles/nocinema/kilcrohane/kil5.jpg../files/articles/nocinema/kilcrohane/kil6.jpg../files/articles/nocinema/kilcrohane/kil7.jpg../files/articles/nocinema/kilcrohane/kil8.jpg
(images récoltées sur le web)





April in Kilcrohane _ Analyse(Edit)



Le film April in Kilcrohane est constitué de 5 parties encadrées par un générique de début et un générique de fin. Chacune des 5 parties représente fictivement le premier lundi de chaque semaine du mois d'avril (en 1997, il y avait donc 5 lundis), et commence par un premier plan-carton (annonce de la date) et finit par un plan noir. La durée totale du film est 29mn 45.


Générique de début
durée: 15 sec
nb de plans: 2
(la bande-son commence au début du générique)


Partie 1 (Monday 1st of April)
durée: 7mn 11
nb de plans: 20


Partie 2 (Monday 8th of April)
durée: 6mn 55
nb de plans: 16


Partie 3 (Monday 15th of April)
durée: 5mn 30
nb de plans: 14


Partie 4 (Monday 22nd of April)
durée: 5mn 13
nb de plans: 12


Partie 5 (Monday 29th of April)
durée: 2mn 43
nb de plans: 8


Générique de fin
durée: 45 sec
nb de plans: 8
(la bande-son se termine à la fin début du générique)





Suite :









   
   
   
    [Edit] [Hist] [UP] [List] [New]   [Log out]


1995/2020 — Powered by LionWiki 3.1.1 — Thanks to Adam Zivner — webmaster & webdesign : Jérôme Joy — Author : Jérôme Joy — Any material is under copyleft © with in-line & in-text attributions —
http://jeromejoy.org/ — Hosted by nujus.net NYC since 2007, and by The Thing NYC (between 1995-2007 — Thanks to Wolfgang Staehle and the Thing team).