On extended, boundless, vibratory and in-the-now sympathy music

http://jeromejoy.org/


  || NEWS                 || BIO   | SHOWS   | CATALOG                 || PROJE(C)TS   | MP3s   | CDs   | VIDEOS                         || BIBLIO   | STUDIES   | DOCUMENTATION   | PH.D.   | EDU                 | COLLECTIVE JUKEBOX   | NOCINEMA.ORG   | CONCERTS FILMS   || AUDITO   | QWAT?                   || home   | contact  |     |    🔎  |

  VERSIONS :  English, Français Last changed - (French time): 2015/04/15 14:40     > Recent changes

 


ProjectsIndexAlphaProjectsIndexChrono






FLOOD TIDE


MUSIQUE GÉNÉRATIVE — SONIFICATION EN DIRECT DU FLUX DE LA MARÉE



accès aux sites web du projet : http://floodtide.eu/http://www.floodtide.eu/playhttps://vimeo.com/floodtide/videos/
https://floodtidemusic.wordpress.com/http://www.informal.org/




Équipe :




          




Actuellement :

2015-04(Edit)

../files/img/201504_floodtide1.jpg
../files/img/201504_floodtide3.jpg
FLOOD TIDE (John Eacott and al.) in Saint-Nazaire (F)

performance

Flood Tide est une performance musicale dont le principe est généré et piloté par les variations de flux de la marée. À l'aide de l'utilisation d'un capteur immergé et d'un logiciel spécifique qui convertit les variations des données captées en partition jouée par des musiciens, cette performance correspond à une sonification musicale des flux et reflux de marée. Il s'agit d'un travail qui se situe à la croisée de la musique, de l'informatique et de la vie maritime.
Floodtide Navigate est une nouvelle étape du projet qui se déroule du mois de mars au mois d'août 2015. Le projet voyage de port en port à bord du voilier Jocamina; chaque étape donne lieu à une performance avec les musiciens locaux.


— Floodtide by John Eacott makes music from the movement of tidal water. A submerged sensor gathers information from the tidal flow that is converted into musical notation read from screens or mobile phones by musicians.
From March to August 2015 a new phase of the project, Floodtide Navigate, takes place. Aboard sailing vessel Jacomina, the project will sail around Northern Europe making performances and taking on resident collaborators as we go. — (John Eacott, Natasha Bird)

Join FloodTide at Saint-Nazaire / Venez performer FloodTide à Saint-Nazaire

18 Apr 2015 — 2pm / 14h — Port de Saint-Nazaire (F)
Lieu : sur les pontons derrière la base sous-marine
Si mauvais temps : repli dans une alvéole de la base sous-marine face au voilier.
Répétitions : à voir avec John, possibilités certainement à partir de 10h samedi matin, sinon 12h30/13h (je vous tiendrai au courant)
Venez jouer en direct la musique de la marée.
Invitez vos amis musiciens, chanteurs et auditeurs pour cette performance unique.
Tout le monde peut jouer et chanter le flux de la marée.
(pas de pré-requis techniques, sauf lire une partition)
Événement gratuit et libre.
http://floodtide.eu/
[navigation map]







Flood Tide est une performance musicale dont le principe est généré et piloté par les variations de flux de la marée. À l'aide de l'utilisation d'un capteur immergé et d'un logiciel spécifique qui convertit les variations des données captées en partition jouée par des musiciens, cette performance correspond à une sonification musicale des flux et reflux de marée. Il s'agit d'un travail qui se situe à la croisée de la musique, de l'informatique et de la vie maritime.

Flood Tide est un concert en direct. Les instruments utilisés sont généralement acoustiques, et il n'y a pas besoin de faire appel à des sons ou des instruments électroniques. À première vue la performance semble être un concert traditionnel avec des musiciens suivant une partition musicale “déjà” composée. Alors qu'en fait, la musique de Flood Tide n'a été ni pré-composée ni répétée, mais elle est générée en direct par l'interaction entre les variations de la marée et les algorithmes informatiques.

Flood Tide a été joué la première fois le 28 juin 2008 à Londres, sur le Trinity Buoy Wharf par un quatuor composé de deux violoncelles, un marimba et un vibraphone. Jusqu'à aujourd'hui plus d'une quinzaine de performances de Flood Tide ont été réalisées. Celle qui s'est tenue en juillet 2010 au Southbank Centre à Londres, et a duré six heures : cette performance a réuni 40 musiciens d'orchestre, chanteurs, percussionnistes de taiko et solistes de jazz.









Comment fonctionne Flood Tide :(Edit)

Capteur(Edit)

Toutes les 5 secondes des relevés de variations sont effectués par un capteur placé dans l'eau : le Nortek Vectrino Acoustic Doppler Velocimeter (ADV).

Algorithmes de composition :(Edit)

Les relevés faits par le capteur sont ensuite convertis en données musicales en utilisant des règles s'appliquant aux cinq paramètres musicaux :

  1. Tempo
  2. Rythme
  3. Hauteur
  4. Timbre
  5. Orchestration

Malgré le fait que chaque règle ou paramètre soit très simple, la combinaison et les interactions entre eux permettent de générer une musique à la fois complexe et riche.

Partition en direct :(Edit)

Au cœur du procédé musical en direct de Flood Tide, la sonification est un mécanisme de génération de données musicales qui sont interprétées en tant que partition par les musiciens. Le développement continu de ce procédé de partition en direct, en termes de technique et de création, permet une évolution constante du projet.



Lieu(Edit)

Flood Tide peut être joué partout où est accessible un flux maritime influencé par la marée, et où est disponible l'accès à des emplacements pour les musiciens et le public. De plus il est nécessaire de disposer :

  • d'une possibilité d'abri pour les musiciens afin de les protéger des intempéries
  • d'un accès à une source générale électrique
  • d'un endroit sur la rive permettant d'accrocher facilement dans l'eau le capteur Vectrino

Nous fournissons l'équipement matériel suivant :

  • le capteur Vectrino avec câbles et attaches
  • l'ordinateur de gestion informatique (MacPro)
  • vingt écrans plats (nécessaires pour un ensemble de 40 musiciens)




Pour quels musiciens ?(Edit)

Instruments(Edit)

Toute combinaison instrumentale et orchestrale est pratiquement possible et envisageable et peut être utilisée pour jouer Flood Tide. L'instrumentation peut être décidée en fonction de l'acoustique des espaces dans lesquels se trouvent les musiciens, de la nature de l'événement auquel Flood Tide participe, et bien entendu de la disponibilité des musiciens. Au-delà et en complément des instruments habituels de la musique occidentale, Flood Tide a été interprété aussi par des groupes vocaux ou des chœurs, des percussionnistes de Taiko (tambour japonais), et des solistes de jazz.

Comme le système LiveNotation est complètement adaptable, les performances de Flood Tide peuvent être jouées par tout instrument.

Compétences musicales requises(Edit)

Bien que Flood Tide ait été conçu pour être joué par un orchestre professionnel, il s'agit d'une œuvre qui peut être interprétée par des ensembles regroupant autant des jeunes instrumentistes ou des instrumentistes amateurs que des professionnels confirmés. La performance peut être structurée et modulée selon la nature de l'événement et selon les musiciens disponibles de telle sorte qu'il est à chaque fois assuré que la difficulté d'éxécution n'est ni le principe de l'œuvre, ni sa finalité.

Répétitions(Edit)

La plupart des performances sont calées et mises en place après une ou deux répétitions. Lors de la participation de chanteurs ou de musiciens amateurs, il est préférable de prévoir un ou plusieurs workshops et répétitions complémentaires afin que les musiciens puissent se sentir à l'aise avec le système de partition générée en direct.




Liste des présentations publiques de Flood Tide(Edit)

(non actualisé)

  • Flood Tide 10 - See Further, Southbank, Londres 4 juillet 2010 – avec un ensemble de 40 musiciens d'orchestre, voix, percussions taiko et des solistes de jazz.
  • Flood Tide 9 - Thames Festival 2009, London Bridge City Pier, Londres 14 septembre 2009 – avec un ensemble de 31 musiciens, voix et percussions taiko.
  • Flood Tide 7 & 8 - Moon Weekend, Royal Observatory Greenwich, Londres 25 et 26 juillet 2009 – avec un sextuor de 2 violoncelles, flûte alto, clarinette basse, marimba et vibraphone.
  • Flood Tide 5 & 6 - Stratford Upon Avon River Festival, Stratford Upon Avon, 4 et 5 juillet 2009 – avec un sectuor de musiciens de la Royal Shakespeare Company.
  • Flood Tide 3 & 4 - Trinity Buoy Wharf, Londres, 20 et 21 septembre 2008 – avec un quatuor de 2 violoncelles, marimba et vibraphone.
  • Flood Tide 1 & 2 - Trinity Buoy Wharf, London, 28 et 29 juin 2008 - avec un quatuor de 2 violoncelles, marimba et vibraphone.










Partenariat Nortek(Edit)

Flood Tide est sponsorisé par Nortek qui fournit les capteurs Vectrino Acoustic Doppler Velocimeter utilisés lors des performances.




Artistes(Edit)

John Eacott(Edit)

Dr. John Eacott est un musicien trompettiste et compositeur dont la carrière a débuté dans les années 1980 avec l'ensemble de jazz Loose Tubes, vivier incandescent de jeunes musiciens anglais, et avec le groupe post-industriel, “métallurgiste” et engagé, Test Dept. Il a aussi par la suite joué avec Damon Albarn, Goldie, Stereo MCs, The The, entre autres. Durant les années 1990, il a réalisé plusieurs compositions musicales pour le théâtre, dont “Gormenghast” par l'ensemble David Glass durant leur tournée internationale, et des arrangements pour “Timon d'Athènes” produit par le Royal Shakespeare Company (RSC). Il a également composé de nombreuses musiques pour la télévision et musiques de film, dont “Three Steps to Heaven” (1995) de Constantinos Giannaris, “Escape to Life : The Erika and Klaus Mann Story” (2000) d'Andrea Weiss et Wieland Speck avec les acteurs Vanessa et Corin Redgrave, et réalisé les arrangements orchestraux pour le film “Alfie” (2003) de Charles Shyer, joué par Jude Law et Susan Sarandon. Ses œuvres de musique orchestrale sont jouées et ont donné lieu à des enregistrements discographiques par le Scottish Chamber Orchestra et le Docklands Sinfonietta. Parmi ses œuvres de musique générative et algorithmique, nous trouvons “The Street” (2000), un environnement interactif sonore, “Morpheus” (2001), un cdrom musical d'electronica, et “Intelligent Street” (2003), un espace dans lequel les auditeurs modifient l'environnement sonore par l'envoi de SMS. Depuis l'obtention de son PhD en 2007, John Eacott a composé “Flood Tide” et “Hour Angle”, deux œuvres qui proposent des performances live à partir de systèmes de composition algorithmique de transformations de données captées dans l'environnement (sonification), et qui ont donné lieu à plusieurs réalisations publiques à Londres, dont le Thames Festival en 2009 et le See Further Festival en 2010. John Eacott enseigne à l'Université de Westminster dans le département CREAM (The Centre for Research and Education in Arts and Media) de la School of Media, Arts and Design.

Natasha Bird(Edit)

Natasha Bird est diplômée du département des Beaux-Arts du Camberwell College of Arts (2008). Lors de ces trois dernières années, elle a organisé à Londres plusieurs expositions transdisciplinaires dont elle était commissaire. Elle a été aussi responsable en 2008 de la publication d'un catalogue rassemblant des œuvres de plus de 250 étudiants. Natasha Bird travaille actuellement avec la structure londonienne Field, en tant qu'assistante et conseillère pour le programme d'expositions et de résidences d'artistes, et elle est administratrice depuis deux ans de Informal, plate-forme de projets et d'activités artistiques. Elle développe en tant qu'artiste un travail de sculpture sonore et d'installations “machiniques” basées sur des principes énergétiques et kynesthésiques. Ses œuvres ont été exposées à Dundee, Londres et Venise.

Jérôme Joy(Edit)

Lire la biographie






Crédits photographiques - John Richardson, Flood Tide








   
   
   
    [Edit] [Hist] [UP] [List] [New]   [Log out]


1995/2020 — Powered by LionWiki 3.1.1 — Thanks to Adam Zivner — webmaster & webdesign : Jérôme Joy — Author : Jérôme Joy — Any material is under copyleft © with in-line & in-text attributions —
http://jeromejoy.org/ — Hosted by nujus.net NYC since 2007, and by The Thing NYC (between 1995-2007 — Thanks to Wolfgang Staehle and the Thing team).