On extended, boundless, vibratory and in-the-now sympathy music

http://jeromejoy.org/


  || NEWS                 || BIO   | SHOWS   | CATALOG                 || PROJE(C)TS   | MP3s   | CDs   | VIDEOS                         || BIBLIO   | STUDIES   | DOCUMENTATION   | PH.D.   | EDU                 | COLLECTIVE JUKEBOX   | NOCINEMA.ORG   | CONCERTS FILMS   || AUDITO   | QWAT?                   || home   | contact  |     |    🔎  |

  Last changed - (French time): 2020/03/08 19:29     > Recent changes

 

ARCHIVES 2019(Edit)





Poursuivre la lecture des archives / Continue reading the archives :

NEWS (2020) ———— PAST EVENTS/ARCHIVES : — 2020 — 201920182017201620152014201320122011201020092008200720..






2019-10-18 / 2020-02-23(Edit)

../files/img/201911_Par-Hasard.jpg
../files/img/201911_Par-Hasard_expo.jpg
L'exposition Par Hasard rassemble plusieurs pièces autour de la « Musique ». Au centre, on découvre une pièce historique de Philip Corner, témoin d'une réactivation en 1995 au [mac] d'une performance de 1962. Sur les côtés trois œuvres de Mathieu Schmitt, Jérôme Joy et Paul Kneale qui interrogent l'enregistrement numérique de la musique et leurs supports...




Collective JukeBox (1996-2004)
un projet initié par Jérôme Joy,
http://jeromejoy.org/jukebox/
actuellement présenté dans
l'exposition collective Par Hasard (By Chance) (Vol.2)
exposition coproduite par la Ville de Marseille et la Réunion des Musées Nationaux – Grand Palais
Friche la Belle de Mai (La Tour-Panorama, 4e étage), Marseille

Guillaume Theulière, commissaire de l’exposition, a sélectionné des œuvres produites à partir des années 1970, en interrogeant la place du "hasard" : « une typologie chronologique du hasard comme processus créatif à travers les plus importants courants et artistes de la seconde moitié du XIXe siècle à nos jours ».
Rencontre fortuite, inattendu, coïncidence, surprise, aléatoire ou inadvertance deviennent alors maître d’œuvre :
« L’exposition rend compte des enjeux actuels de la création contemporaine et de ses rapports de plus en plus forts avec la nature, génératrice, à l’aune de l’anthropocène, d’une forme “d’art involontaire” qu’il est possible de capturer au gré de ses déambulations ou par le biais d’inventions technologiques permettant de dompter et de conserver les effets du hasard. D’un monde à l’autre, dans leur course effrénée à la sérendipité, l’intérêt des artistes se penche constamment sur ces petits riens de la vie qui font œuvre. Si cet art involontaire jaillit partout à tout moment, il leur faudra parfois une vie entière à le capturer. » continuer la lecture ici
L’accrochage est construit à partir « d’une typologie du hasard intégré au processus créatif à travers les travaux de 50 artistes, déployés en 12 thématiques : Dés / Ordre / Désordre / Empreintes / Brisures / Brûlures / Eau / Moisissure / Rencontre / Poussière / Jeu / Musique ».

Artistes : Dove Allouche, Arman, John Baldessarri, Davide Balula, Gilles Barbier, Isa Barbier, Michel Blazy, Jeremie Bennequin, Lieven de Boeck, Eric Bourret, Marie Bovo, Gillian Brett, Sophie Calle, Claude Closky, Philip Corner, Robin Decourcy, Jeremy Demester, Jennifer Douzenel, Mimosa Echard, Esther Ferrer, Alain Fleischer, Julie Fortier, Anne-Valerie Gasc, Gottfried Honegger, Christian Jaccard, Tom Johnson, Jerome Joy, Paul Kneale, Jiri Kovanda, Tetsumui Kudo, Perrine Lacroix, Sol LeWitt, Mourad Messoubeur, Duane Michals, Gabriel Orozco, Bernard Plossu, Etienne Rey, Evariste Richer, Dieter Roth, Vivien Roubaud, Jean-Claude Ruggirello, Linda Sanchez, Virginie Sanna, Mathieu Schmitt, Franck Scurti, Yann Serandour, Roman Signer, Timothee Talard, Cedric Teisseire, Adrien Vescovi, Claude Viallat, Delphine Wibaux.


https://www.youtube.com/watch?v=0GeC4wUSu6s
https://www.facebook.com/watch/?v=516928318906144
catalogue : https://www.boutiquesdemusees.fr/fr/catalogues-d-exposition/par-hasard-catalogue-d-exposition/17879.html


../files/img/201911_Par-Hasard_Affiche.jpg

../files/img/201911_Par-Hasard_Jerome-Joy-Collective-JukeBox.jpg


JUKEBOXhttp://jeromejoy.org/jukebox/





2019-10-24(Edit)

documentation à venir / more details coming soon




XPRMNTL
24 octobre 2019
Concert du quatuor instrumental et expérimental QWAT ?
(Jean-Christophe Feldhandler, Matéo Guyon, Jérôme Joy, Bruno Lemaitre)
Prg du concert :
Sculptures Musicales (1989) de John Cage
Close Constellations and a Drum on the Ground (2010-2017) de Michael Pisaro (pour crotales, guitares électriques, percussions et dispositifs électroniques)
Noisense #2 Melodiotiosities pour 4 tam-tams (2014-2018), de Jérôme Joy

dans le cadre de Perspectiv'Art - Plate-forme Arts Visuels-Bourges / Renaissance / 500ans de Léonard de Vinci / 500 ans de Renaissance(s) en Région Centre-Val de Loire, ENSA École Nationale Supérieure d'Art de Bourges, CRD Conservatoire de Bourges, Ville de Bourges
— concert exceptionnel à la Halle au Blé, Bourges

Précédé par
le 21 octobre, atelier au CRD avec les élèves de la classe de percussions (Alain Pelletier)
Noisense #1 Rotatorattlers pour multiple percussions (2014), de Jérôme Joy : par QWAT ? et le groupe d'élèves ;

— les 22 et 23 octobre, workshop à l'ENSA Bourges, avec les étudiant.e.s du cursus et les artistes du post-diplôme Arts et Créations Sonores
Two Stones (2008) de Michael Pisaro, par QWAT ? (salle d'écoute, mardi 22 octobre, 14h)
Four6 pour quatre interprètes avec n'importe quelles sources sonores (1992), de John Cage, par QWAT ? (salle d'écoute, mardi 22 octobre, 19h)


La Renaissance découvre l'acoustique
« Si vous arrêtez votre navire, plongez une extrémité d’un long tube dans l’eau et mettez l’autre extrémité à votre oreille, vous pourrez entendre des navires situés à une grande distance de vous. » (Leonardo da Vinci, 1490)
L'époque de la Renaissance (Trecento, Quattrocento, Cinquecento) ramène à la spatialité, la volonté de maîtrise et de contrôle de l'espace : c'est la période où on commence à le machiner, à l'appareiller, et à le projeter.
À l'époque, la salle de concerts n'existait pas encore (il faudra attendre les Concerts Spirituels en 1650), les salles d'exposition non plus (elles existeront à partir des Académies vers 1670). Donc de fait les arts dialoguent avec l'architecture : les bâtiments, les espaces architecturaux, les places, etc.
Autant la Renaissance découvre et utilise l'acoustique comme une propriété sociale et physique des espaces, autant notre époque contemporaine va explorer et expérimenter tous les types et échelles d'espaces en tant que lieux artistiques et générateurs de nouveaux langages et de nouvelles écritures. Ainsi aujourd'hui la musique serait moins du temps, comme on l'a longtemps cru, que de l'espace.

../files/img/201910_QWAT_Bourges_24_octobre_2019.jpg../files/img/201910_QWAT_Bourges_24_octobre_2019_2jpg


QWAT







2019-09-26/29(Edit)

documentation à venir / more details coming soon




Nocinema.org
Festival Videovortex #12, 26 au 29 septembre 2019, Spazju Kreattiv et University of Malta Valletta Campus, La Vallette (Malte)
Présentation de nocinema, un projet de cinéma en ligne de Jérôme Joy, http://nocinema.org/ dans le cadre de « Digital images, what’s the matter ? », un programme de films de Harun Farocki, Frank Smith, Benoît Labourdette, et Jérôme Joy, présenté par Colette Tron, AlphabetVille & Institute of Network Culture
http://networkcultures.org/videovortex/video-vortex-12/


NOCINEMA







2019-09-21(Edit)

documentation à venir / more details coming soon




Concert improvisé de Percussions
21 septembre 2019
une formation mi-QWAT ? mi-NOÏ = What Woïï ?
khronos-graphein
(Matéo Guyon, Tristan Ikor, Jérôme Joy, Fabrice L'Houtellier)
Journées Européennes du Patrimoine 2019
— Le Chronographe, La Soufflerie, Rezé

../files/img/201909_concert_reze.jpg../files/img/201909_concert_reze2.jpg


QWAT







2019-06 / 2019-10(Edit)

../files/img/20191109_89.jpg




Projet Neuf (P9)
chantier
Entrée dans le bâtiment 89


http://89.projetneuf.cc/







2019-05-18(Edit)

documentation à venir / more details coming soon




QWAT ?
18 mai 2019
Concert du quatuor instrumental et expérimental QWAT ?
(formation alternative) (Matéo Guyon, Tristan Ikor, Jérôme Joy, Fabrice L'Houtellier)
Prg : Noisense #2 Melodiotiosities pour 4 tam-tams (2014-2018), de Jérôme Joy
— Château d'Angers, Lieu Unique, Festival de l'Apocalypse, Angers


QWAT
Le Lieu Unique, Festival de l'Apocalypse
article annonce Chateau d'Angers
article presse Courrier de l'Ouest







2019-01 / 2019-04(Edit)

documentation à venir / more details coming soon




collaboration avec The Residents
avril 2019
+ Homer Flynn, Leigh Barbier, Joshua Brody
God in Three Persons (1988)
L'opéra-album God in Three Persons créé en 1988, le plus “queer” à ce jour, a été conçu comme une possible pièce de théâtre.
En 2019, God In Three Persons devient une expérience tant sonore que visuelle où la fragilité de l’improvisation côtoie la précision de la composition musicale.
Pour l’élaborer, une semaine de création collective et de workshop rassemble de jeunes artistes du post-diplôme son de l’Ensa de Bourges, des étudiants de différentes écoles d’art (dont l'ENSA Bourges) et des collaborateurs de longue date de The Residents.

Concert-performance God in Three Persons par The Residents
le 27 avril 2019, Transpalette, Bourges


Bandits-Mages presents The Residents
dossier de presse Bandits-Mages (pdf)
émission TV FranceTVinfo
https://vimeo.com/342728885
https://vimeo.com/340645757
émission radio La Nuit des Sauriens
book : The Bunny Boy emails
image Facebook Cryptic Corp
émission radio JetFM Cosmogol999
image facebook
album images facebook
annonce ENSA Bourges
annonce ENSA Bourges conférence

















Poursuivre la lecture des archives / Continue reading the archives :

NEWS (2020) ———— PAST EVENTS/ARCHIVES : — 2020 — 201920182017201620152014201320122011201020092008200720..









   
   
   
    [Edit] [Hist] [UP] [List] [New]   [Log out]


1995/2020 — Powered by LionWiki 3.1.1 — Thanks to Adam Zivner — webmaster & webdesign : Jérôme Joy — Author : Jérôme Joy — Any material is under copyleft © with in-line & in-text attributions —
http://jeromejoy.org/ — Hosted by nujus.net NYC since 2007, and by The Thing NYC (between 1995-2007 — Thanks to Wolfgang Staehle and the Thing team).