On extended, boundless, vibratory and in-the-now music

Experimental music & audio art research and studies, noise electronic & instrumental music and space-based & network music composition & improvisation.






[Edit] [History] [UP] [List of all pages] [Create page]   [Erase cookies]
Jérôme Joy
http://jeromejoy.org/








  || NEWS        || BIO   | SHOWS   | CATALOG        || PROJE(C)TS   | MP3s   | CDs   | VIDEOS          || BIBLIO   | STUDIES   | DOCUMENTATION   | PH.D. RESEARCH   | EDU   | LOCUS SONUS        || home   | contact  |

> Recent changes
  Last changed - French time: 2016/11/06 05:52

 

News(Edit)



PAST EVENTS/ARCHIVES : — 201620152014201320122011201020092008200720..









2016-11-26(Edit)

à venir / forthcoming




Pendulum Music
Steve Reich

26 novembre 2016
VIP, Saint-Nazaire
http://www.levip-saintnazaire.com/concerts/pendulum-music-de-steve-reich/

— Interprété par : Jérôme Joy, Sarah Clénet, Sylvie Noël, Christophe Havard, Fabrice Arnaud-Crémond.
Dans le cadre du Steve Reich project organisé par le Conservatoire de musique et danse de la ville de Saint-Nazaire, et le festival Instants Fertiles #4 (Athénor / Conservatoire CRD)








2016-11-18 / 2017-02-26(Edit)

../files/img/201611_naa_brest.jpg




Nothing at all
Hypothèses de coexistence

18 novembre 2016 – 26 février 2017
Musée des Beaux-Arts de Brest
http://www.musee-brest.com/

— Vernissage le 17 novembre, 18h30

— Dans Nothing at all, hypothèses de coexistence, David Ryan et Jérôme Joy tentent de construire des espaces désencombrés de toutes contraintes, où chacun est au monde, libre de vivre et d’expérimenter ses propres choix.
Jérôme Joy (né en 1961) est un compositeur et musicien présent sur la scène internationale de la musique expérimentale et improvisée. David Ryan (né en 1960) développe un travail plastique, à partir du dessin et de la vidéo, et incarne, depuis 2009, le personnage du chasseur de trèfles.

L’installation qu’ils développent dans la galerie de l’artothèque et dans la grande galerie du musée propose un parcours qui mêle vidéo, création sonore et musicale inédites, ainsi que des dessins, dont certains seront réalisés in situ. Construits à partir de récits – extraits de faits réels ou fantasmés – de la vie du chasseur de trèfles, ce projet artistique explore des échelles du présent, où il est question d’engagement, de coexistence, de marges et de frontières. Les artistes proposent ainsi un travail poétique et engagé, lié à la vie, à ses bonheurs et ses blessures.

Cette exposition a été réalisée en coproduction avec le Palais de Tokyo à Paris, où elle a été présentée du 23 juin au 11 septembre 2016. Elle fait suite au projet de recherche ayant bénéficié du soutien du Centre national des arts plastiques (Soutien pour une recherche/production, 2015) et a également le soutien du Quartier, centre d’art contemporain de Quimper.







2016-09-10(Edit)

../files/img/201606_NaA_ECCO_780light.jpg




Christophe Havard - Jérôme Joy - Keith Rowe - Anthony Taillard

— Les quatre musiciens Christophe Havard-Jérôme Joy-Keith Rowe-Anthony Taillard jouent la performance, Ecco Ecco Ecco Ecco, pour la fin de l’exposition Nothing at All, réalisée par David Ryan & Jérôme Joy.

Ecco Ecco Ecco Ecco, qui donne l’occasion d’un haiku étiré (ici, là, voici, voilà, en italien), est une performance de six heures jouée par les quatre improvisateurs. Elle prolonge Nothing at All en annonçant une ouverture plutôt qu’une clôture. Réalisée dans l’espace de l’exposition, en journée jusqu’en soirée, elle ouvre un dialogue animé par les improvisations des musiciens en présence d’auditeurs, et fraye ainsi un présent vivant, humain, fragile et tenace. Une musique ordinaire et vivante.


—— The four musicians Christophe Havard-Jérôme Joy-Keith Rowe-Anthony Taillard will play the Ecco Ecco Ecco Ecco performance at the end of the Nothing at All exhibition by David Ryan & Jérôme Joy.
Ecco Ecco Ecco Ecco such as an extended haiku (here, there, here is, there is, in Italian language) is a 6-hour improvised performance. It follows the Nothing at All exhibition as an overture for next variations of the project. Performed in the exhibition space, along the day to the evening, the performance opens dialogs between the improvisers and the audience and wants to explore a living, human, fragile and tenacious present & now. An ordinary and living music.
Nothing at All - Modes Idiorythmiques de la Coexistence

DAVID RYAN & JÉRÔME JOY

Christophe Havard - Jérôme Joy - Keith Rowe - Anthony Taillard

Nothing at All - Ecco Ecco Ecco Ecco
performance musicale / music performance

Event Palais de Tokyo, Paris

10/09/2016 - de 15h30 à 21h30
/ 3.30pm to 9.30pm
http://www.palaisdetokyo.com/

../files/img/201606_NaA_pdt.jpg

../files/img/201609_ecco2.jpg ../files/img/201609_ecco1.jpg

../files/img/201609_ecco3_700.jpg

../files/img/201609_ecco4_700.jpg
(Photos Gaël Marec)

../files/img/201609_ecco5_700.jpg

../files/img/201609_ecco6_700.jpg
(Photos Natascha Jakobsen)




2016-09(Edit)

../files/img/201609_nauman2.jpgDOCUMENTATION BRUCE NAUMAN

étude documentaire / study

Une série de petites études sur les œuvres sonores de Bruce Nauman, notamment Six Sound Problems de 1968.



—— A series of short studies about early works by Bruce Nauman, around Six Sound Problems (1968).


[accédez à l'étude / read the study]
[autres études / other studies]




2016-09(Edit)

../files/img/201609_anderson3.jpgDOCUMENTATION LAURIE ANDERSON

étude documentaire / study

Une série de petites études sur les premières œuvres de Laurie Anderson de 1971 à 1978 autour de l'implication des auditeurs dans des dispositifs d'écoute, notamment la Handphone Table.



—— A series of short studies about early works by Laurie Anderson 1971-1978 about involvements of the listeners in listening systems, with for instance the Handphone Table


[accédez à l'étude / read the study]
[accédez à l'étude sur la Handphone Table / read the study concerning the Handphone Table]
[autres études / other studies]




2016-08(Edit)

../files/articles/shapiro/shapiro_breath_notes_3.jpgDOCUMENTATION GERALD SHAPIRO

étude documentaire / study

Une petite étude sur une œuvre de Gerald Shapiro, Breath, datant de 1971, utilisant la participation du public en tant qu'interprètes/auditeurs et un système électronique de délais.



—— A short study on a work by Gerald Shapiro, Breath (1971), that uses audience participation (performers/listeners) and an electronic delay system.
Gerald Shapiro has designed complex, tightly planned works in which audiences are encouraged to improvise collectively and sensitively by means of interactive circuitry.



[accédez à l'étude / read the study]
[autres études / other studies]




2016-07(Edit)

../files/img/201607_reich5big.jpgDOCUMENTATION STEVE REICH

étude documentaire / study

Une série de petites études sur les premières œuvres de Steve Reich de 1961 à 1969 concernant les procédés de phasing ( « délai de phases » ou « déphasage ») et de speech melody.



—— A series of short studies about early works by Steve Reich 1961-1969 about processes of phasing and speech melody.


[accédez à l'étude / read the study]
[autres études / other studies]




2016-06-22 / 2016-09-11(Edit)

../files/img/201606_NaA_780light.jpgDAVID RYAN & JÉRÔME JOY

Nothing at All - Modes Idiorythmiques de la Coexistence
Nothing at All - Idiorhythmic Ways of Coexistence

Exposition / Exhibition Palais de Tokyo, Paris

Saison Happy Sapiens par Jean de Loisy
avec / with Michel Houellebecq, Mika Rottenberg, Marguerite Humeau, David Ryan & Jérôme Joy, Dineo Seshee Bopape.

23/06/2016 - 11/09/2016
vernissage le 22 juin à 18h
/ opening : June the 22nd, 6pm
http://www.palaisdetokyo.com/

../files/img/201606_NaA_pdt.jpg


Exposition faisant suite au projet de recherche ayant bénéficié du soutien accordé par le Centre national des arts plastiques (Cnap) - Soutien pour une recherche/production (2015).
Cette exposition bénéficie également du soutien du Musée des Beaux-Arts de Brest Métropole, du centre d'art Le Quartier à Quimper, et du soutien de Barré Lambot architectes.

[more info (Palais de Tokyo)]
[more info (Palais de Tokyo - Ryan & Joy)]
[more info (David Ryan)]

../files/img/201606_NaA_pdt2.jpg ../files/img/201606_NaA_pdt3.jpg ../files/img/201606_NaA_pdt4.jpg
Photo credits : © André Morin & © Clémence Cortella




DAVID RYAN & JÉRÔME JOY

NOTHING AT ALL - Modes Idiorythmiques de la Coexistence

— Avec Nothing at All, Modes Idiorythmiques de la Coexistence, les artistes Jérôme Joy et David Ryan interrogent nos rapports biographiques au monde et à sa réalité avec l’engagement qui caractérise leur démarche depuis leur première collaboration, à l’orée des années 1980.

Leur exposition commune est un récit réel, à la fois poétique et politique. Il y est question de lisières et d’abris, de mondes renversés et de ré-enchantement. À travers le dessin, la vidéo, le texte, les installations et la création sonore et musicale, ils explorent ensemble les interstices entre les normes et les marges, « les espaces ouverts où chacun emploie sa singularité ».

Ainsi, David Ryan et Jérôme Joy, en mêlant éléments autobiographiques et fictions, questionnent la coexistence : comment vivre en inter-indépendance ? Ils reprennent au sémiologue français Roland Barthes (1915-1980) le fantasme d’idiorythmie, inspiré par l’étude des rapports de rythmes singuliers et collectifs qui n’empiètent pas sur l’invention individuelle : des manières de se mouvoir, d’être disponible et de vivre librement et sensiblement, sans exclusion, sans contrainte et sans imposition et injonction, de façon médiane, alternative et à différentes vitesses, dans ce qui est fluctuant et inscrit dans la société et dans la vie quotidienne.

Il y a sept ans, David Ryan commence sa nouvelle vie et décide alors d’incarner le chasseur de trèfles, inventant un mode d’existence lié à la cueillette et aux rencontres. Ceux qui acceptent de l’accueillir dans leur réalité accompagnent sa présence et ses projets, chemin faisant. Jérôme Joy le rejoint, il y a quatre ans, en continuant d’interroger par la musique et les sons, et, à l’occasion, par le texte (Le Récit de Michael), les multiples formes et actions de l’improvisation dans la vie et dans un présent libre et indéterminé.

Ainsi, le chasseur de trèfles n’est pas un simple personnage imaginaire, il navigue entre fiction et réalité. Parfois, ses rêves entrent en dialogue et en interaction avec des personnes rencontrées, laissant émerger des formes fragiles, témoignages des échanges, rapports et relations qui peuvent exister autant dans le visible que dans l’invisible.
De même, le personnage construit de Michael (un « éclairant », avec lampe de poche ou lampe-torche) dans le récit imaginé par les artistes au fil du projet Nothing at All fait dialoguer leurs biographies et possiblement celles des lecteurs dans l’invention et la description d’hypothèses, de marges et de rapports d’intensités au réel et au présent vivant.
Aussi ils s’efforcent d’en explorer les dimensions - à la fois, réconfortantes et accueillantes, instables et fragmentaires -, avec un engagement et un tempérament marqués.

Nothing at All se déploie alors sans hiérarchie dans plusieurs zones et intervalles. À la fois, dans l’espace d’exposition du Palais de Tokyo et dans différents lieux de vie ou de passage, chers aux deux artistes, en Bretagne et en Irlande, aux rythmes fortuits et aléatoires de rencontres, de projets et d’actions, et au fil des situations concrètes que renouent ou amorcent leurs propositions : de l’exposition aux actions et projets immergés dans le quotidien et le prosaïque, aux échanges, prolongements et dialogues avec d’autres, jusqu’à la grande liberté et souplesse des formes et formats que veulent prendre leurs réalisations.

Le projet artistique développé par Jérôme Joy et David Ryan prend ses sources dans leur histoire personnelle respective et dans leurs parcours respectifs.
Marqués par la réalité sociale des années 1980 liée aux montées effrénées du consumérisme et de l’ultra-libéralisme, par le mouvement post-punk et par les troubles politiques en Irlande, Jérôme Joy (né en 1961) et David Ryan (né en 1960) questionnent les formes de résistance et d’émancipation depuis leurs premières collaborations entre 1982 et 1985, tout en se positionnant de manière critique vis à vis des institutions et du monde de l’art.
Au cours de ces dernières années, ils ont développé un travail artistique poétique, autant engagé, radical que discret et fragile, en prise avec le réel et avec ses passages, un travail qui n’a cessé de questionner les formes de liberté et d’initiative, interstitielles et silencieuses, les intensités de présences et d’actions individuelles et commensales, et la quête de bonheurs et des réalisations personnelles, à la fois, avec délicatesse, tendresse et douceur, et avec énergie, invention et spontanéité.

Aujourd’hui, renouant avec un travail en commun après trente années, ils s’interrogent dans ce qu’ils considèrent comme une seconde étape de ce dialogue, au travers de cette exposition - après celles de Rien n’est Jamais tout à fait Achevé et l’Ultime, actes fondateurs, en 1983 et 1984 au Capc à Bordeaux -, sur ce qui est entendu par réel, présent et bonheur et sur la possibilité de reconstruire un monde désencombré et disponible, sans rien imposer. Rien du tout. Nothing at all.



—— With Nothing at All, Idiorythmic Modes of Coexistence, the artists Jérôme Joy and David Ryan question the reality of the world with the poetic licence that has characterised their approach since their first collaboration, back in the early 1980s. Using actual events as the basis of their work, the project is deployed both within the Palais de Tokyo itself as well as at the heart of a specific geographic area, situated in Brittany, yet whose precise location the artists wish to keep under wraps. The narrative they develop recounts the birth of the clover hunter, a character personified by David Ryan, as well as the course of events related to his existence, and its uncertainties.

Through drawing, video or sound and musical creation, the artists combine autobiographical and fictional elements to explore the notion of coexistence. Their work deals with limitations and thresholds, upside down worlds and re-enchantment. Therefore, the clover hunter is not merely an imaginary character, but navigates between fiction and reality. Sometimes his dreams communicate and interact with the people willing to welcome them into their reality, leaving fragile forms emerge; evidence of exchanges, relations and relationships that can exist in both the visible and in the invisible.

The art project developed by Jérôme Joy and David Ryan gleans inspiration from their respective personal histories and the social and political reality of the 1980s. Particularly influenced by the Troubles in Ireland and the political and economic context of the time, while also involved in the post-punk protest movement, their mutual scepticism towards institutions and the world of art led to the start of their collaboration. In recent years, they have developed artistically poetic work, which is both committed and discreet, and continues to question forms of liberty and the pursuit of happiness with delicacy, tenderness and kindness.




../files/img/201606_NaA_pdt11.jpg ../files/img/201606_NaA_pdt12.jpg
Récit de Michael, tapuscrits, extraits (2014-2016)

[more info (Palais de Tokyo)]
[more info (David Ryan)]




../files/img/201606_NaA_pdt5.jpg
Détail du manteau du Chasseur de trèfles (2015-2016)

../files/img/201606_NaA_pdt6.jpg
Vue de l'exposition - © André Morin

../files/img/201606_NaA_pdt9.jpg
NaA, le poème en salades (2016)

../files/img/201606_NaA_pdt10b.jpg
Réminiscence, My Way, extrait (1981-2016)

../files/img/201606_NaA_pdt13b.jpg
NaA, le monde renversé (2016)

../files/img/201606_NaA_pdt14b.jpg
NaA, le NaA en trèfles (2016)

../files/img/201606_NaA_pdt15b.jpg
NaA, la Chambre de la Reine (2016)

../files/img/201606_NaA_pdt16b.jpg
NaA, la Chambre de l'Alap (2016)





Commissaire / Curator : Katell Jaffrès

Chargée de production et régisseurs / Tech team : Raphaële Mas, Carla Casal, Matthieu Rossye, Camille Cios, Wilfried Julien.

Les artistes souhaitent remercier particulièrement leur équipe / The artists are grateful to their team : Alexis Champion (opérateur / operator), Clémence Cortella (voix / voice), Baptiste Fertillet (chef opérateur / DoP), Charlotte Heilmann (comédienne / actress), Vincent Ladonne (opérateur / operator), Emilie Le Cam (opératrice / operator), Pierre Lemeut (chef opérateur / DoP), Antonin Faurel (graphisme / graphic design), Benjamin Fraboulet (opérateur / operator), Marine Summerville (sérigraphies / silk-screen print).

Avec les contributions de / With contributions by : ..., Carla et Francesco, André Corre, Hugues Le Guen, Guy Segalen, Elodie Deschamps, Jean Yves Le Gall, Suzanne Le Gall, Gilles Caraës, Muriel Copy, Elise et / and Breandan O’Geallabhain, André Le Gac, Michel et / and Christine Le Bot, Daniele Séac'h, Sheila Rohan, Joan Herbst, Derrick Kean, Colleen Bowler, Garry Marcham, Syra Larkin, Chris Larkin, Cahal Mac Laughlin, Isobel Boltt, Laure-Anne Superchi, Bernard Poupart, Bernez Quillien et tous les anonymes de la presqu'île en Bretagne / and all anonymous people living in the peninsula in Brittany, de / and in Tralee Bay (Comté de Kerry, Irlande / Kerry County, Ireland) et d'ailleurs / and from elsewhere.

Exposition faisant suite au projet de recherche ayant bénéficié du soutien accordé par le Centre national des arts plastiques (Cnap) - Soutien pour une recherche/production (2015).
Cette exposition bénéficie également du soutien du Musée des Beaux-Arts de Brest Métropole, du centre d'art Le Quartier à Quimper, et du soutien de Barré Lambot architectes.

[more info (Palais de Tokyo)]
[more info (David Ryan)]




Interviews (Palais de Tokyo)




1926_Ryan-Joy audio
Interview de Katell Jaffrès, commissaire de l'exposition, par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 22 juin 2016, durée 6'39". © FranceFineArt.




2016-06-30(Edit)

click to enlarge
../files/img/201606_floodtide1.jpg../files/img/201606_floodtide2.jpg../files/img/201606_floodtide3.jpg../files/img/201606_floodtide4.jpg
FloodTide live app on mobile phones and pads
../files/img/201606_floodtide6.jpg
John Eacott
FLOODTIDE - John Eacott
Saint-Brévin (France)
http://floodtide.eu/

—— Floodtide by John Eacott makes music from the movement of tidal water. A submerged sensor gathers information from the tidal flow that is converted into musical notation read from screens or mobile phones by musicians.

— Ce concert sera présenté le jeudi 30 juin, à 20h30, place Bougainville à Saint-Brévin-les-Pins.
Le "Flood tide", musique générative, sera interprétée par un orchestre constitué d'une centaine de musiciens professionnels et amateurs (+ Jérôme Joy aux drums), sous la direction de John Eacott. Pour préparer cet événement, un temps d'étude avec le compositeur anglais a eu lieu en mai dernier dans différents établissements d'enseignement musical : CRD de Saint-Nazaire, CRI de Cap Atlantique, les écoles de musique de Saint-Brévin-les-Pins, de Paimboeuf et de Couëron.
Sans cesse renouvelée, la musique "Flood Tide" nait de l'interaction entre les variations de flux de la marée et les algorithmes informatiques. Les partitions sont générées en direct sur des écrans grâce à l'utilisation d'un capteur immergé et d'un logiciel spécifique créé par le compositeur. L'oeuvre se situe à la croisée de la musique, de l'informatique et de la vie maritime.

../files/img/201606_floodtide5.jpg

[More info (Floodtide website)]
[More info (Floodtide in French)]
[More info (Ouest-France 1)]
[More info (Ouest-France 2)]
[More info (Conservatoire Saint-Nazaire) (pdf)]
[More info (facebook floodtide) (pdf)]
[More info (facebook john eacott) (pdf)]




2016-03-01 / 2016-09-30(Edit)

click to enlarge
../files/img/201603_colljbtoulon_1.jpg../files/img/201603_colljbtoulon_3.jpg
Photos credits : © Hortense Hébrard TPM
COLLECTIVE JUKEBOX 4.04
ARCHIVE 1996-2004
http://jeromejoy.org/jukebox/

1 Mar - 30 Sept 2016

Conservatoire TPM - CNRR de Toulon
— site de Toulon 1er étage
Espace Culturel des Lices
168 boulevard Commandant Nicolas, Toulon

Entrée libre.
http://cnrr.tpm-agglo.fr/
http://cnrr.tpm-agglo.fr/agenda/collective-jukebox-de-jerome-joy

Le Conservatoire National à Rayonnement Régional CNRR s'associe à l'ESADTPM (École Supérieure d'Art et Design Toulon Provence Méditerranée) autour de la présentation d'œuvres sonores du Fonds Régional d'Art Contemporain Provence-Alpes-Côte d'Azur. La première œuvre présentée est le projet mené par Jérôme Joy « Collective JukeBox » de 1996 à 2004.

—— The Conservatory of Toulon with the School of Arts work together and show soundworks from the art collection of the Fonds Régional d'Art Contemporain Provence-Alpes-Côte d'Azur.


../files/img/201603_colljbtoulon_4.png../files/img/201603_colljbtoulon_5.jpg../files/img/201603_colljbtoulon_6.jpg

[More info]
[More info (CNRR)]



COLLECTIVE JUKEBOX 4.04 , http://jeromejoy.org/jukebox/
Version redux 2011, 557 artistes, 1487 œuvres sonores et musicales.
Le « Collective JukeBox » est un projet d'une collection évolutive d'œuvres sonores et musicales qui a débuté en 1996 et s'est clos en 2004. Actif durant ces années car nourri continuellement par les artistes, ce projet est présenté aujourd'hui en tant qu'archive. Il a pu prendre par le passé différentes formes – d'une compilation à des diffusions outdoor et radio jusqu'à celle d'un juke-box, à partir de 1998 –, poursuivant l’idée d’un dispositif coopératif en réseau, c'est-à-dire d’un programme de production et de diffusion d'œuvres géré par les artistes à un niveau international. L'accès à cette archive permet aujourd'hui d'écouter les œuvres sonores et musicales de toute une génération marquée par le développement de l'audio-numérique et des réseaux électroniques. La dimension collective fut un moteur essentiel de cette recherche, touchant sa production, sa diffusion, mais aussi son éclectisme, puisqu’elle fut ouverte aussi bien aux domaines de l'art sonore qu’à celui des musiques alternatives ou électroacoustiques, accompagnant l'émergence de pratiques nouvelles, re-dynamisant des pratiques historiques tout en questionnant les rapports à des cultures populaires. Le « Collective JukeBox » a enfin relayé et continué d'autres projets de collections, plus documentaires et éditoriaux, comme ceux de William Furlong ("Audio Arts cassettes", 1973-91) ou de Maurizio Nannucci ("Zona Archives", 1974-1985), ou encore les revues sonores "Aerial: A Journal in Sound" (1990-1995), "Radius: transmission from broadcast artists" (1993-1998), "Tellus Audio Cassette magazine" (1983-1993), etc. Cette version 4.04 du projet présente et donne l'accès à l'intégralité des œuvres qui ont contribué au projet collectif depuis 1996.

../files/img/201603_colljbtoulon_7.jpg

COLLECTIVE JUKEBOX 4.04 , http://jeromejoy.org/jukebox/
557 artists, 1487 sound & music works.
a project devised and set up by Jérôme Joy and propelled by ICI Editions (Nice).
Archive of the Collective JukeBox project (1996-2004) — an audio project gathering recordings of sound and music works by more than 500 artists and composers. CJ is neither a playlist, nor a label, nor a personal audiotheque, nor a radio programme, nor a p2p environment, nor a podcast, nor a soundcloud, etc. CJ is a living pool and auditorium for sound and music creation and creators. CJ is a real and very mind-blowing and surprising juke-box machine.
« The French composer Jérôme Joy has been concerned with building musical communities and with alternative forms of making music accessible. His "Collective Jukebox" project (started in 1996) involved building a jukebox that could play recordings by experimental musicians from around the world. He then asked people all over the planet to contribute recordings and to let their friends and acquaintances know about his open invitation. He did not curate the recordings; rather, he included everything that was sent to him. He wanted to create a kind of musical "commons," where information from anyone who wanted to participate would be available. The jukebox has been installed in a series of art museums around Europe for the past eight years, where its music is available for the public to hear and explore. Jérôme Joy wants to create a place where people who are interested in listening to newer forms of sonic creativity can easily find that work. Joy's work is an example of a composer trying to establish a new basis for musical and artistic community. »
(Warren Burt, "Experimental Music in 2005", In "World Music Today")
« Collective JukeBox is a free open audio "workspace" which began in 1996. Since the beginning, the project has taken different forms - from audio compilation to audio events, and since '98 to the development of a ‘networked’ juke-box project based on the concept of a "co-op system server" in parallel to the present "sound system" juke-box machine interface. The project was continuously evolving with different public interfaces ‘connected’ to the self-managed database (such as an audio repository). Its development and managing environment is based on a "groupware" and collective principle. As one goes along, the database is offering audio contents continuously updated and fed with the help of this co-op and ‘social’ system ("materialized" by the server's engine and the juke-box machine). This content can be easily extended to other interfaces such as an online free audio database, for instance. The contents are solely dependent on the participants, identified or unidentified, deliberately and intentionally. »
(From Dorothee Richter, "Kompilationen & Databases", Kunstlerhaus Bremen, 2003)




2016-03-01 / 2016-03-27(Edit)

click to enlarge
../files/img/201603_staring_3.jpg
NOCINEMA.ORG
at STARING AT YOU STARING AT ME
http://staringatyoustaringatme.com/

1 Mar - 27 Mar 2016
Amado Art Space, Seoul (Korea)

Curated by Eric Maillet & Jinsang Yoo
— This series of exhibitions explores the appropriations, critical uses and hijacks of alternative video (webcams, streaming video on the web, cctv...) that can be created in the field of contemporary art. Several generations of artists and a wide range of approaches testify to the great liveliness of this questioning in the French and Korean art scene.
Official event of the France-Korea crossyears 2015-2016.


—— Commissariat : Éric Maillet & Jinsang Yoo
—— Cette série d'expositions explore les appropriations, usages critiques et détournements des flux vidéo (webcams, vidéos en streaming sur le web, vidéosurveillance, etc) qui peuvent être opérés dans le champ de l'art. Plusieurs générations d'artistes ainsi qu'une large palette d'approches témoignent de la grande vivacité de ce questionnement au sein de la scène artistique française et coréenne.
Manifestation organisée dans le cadre de l’Année France-Corée 2015-2016.

../files/img/201603_staring_6.jpg../files/img/201603_staring_7.jpg

[More info (Nocinema)]
[More info (Staring)]
[More info (Amado Art Space)]



click to enlarge
../files/img/201603_staring_2.jpg../files/img/201603_staring_4.JPG../files/img/201603_staring_5.JPG
Photos credits : © Éric Maillet



Présenté dans une version initiale au Walker Art Center à Minneapolis à la fin des années 90, nocinema.org est une application en ligne développée par Jérôme Joy. Ce projet est celui d'un "cinéma" documentaire/fiction en ligne dont les déroulements ne sont jamais identiques. Nocinema.org est en quelque sorte un cinéma improbable et un film sans début ni fin, sans acteurs ni scénario, excepté les histoires que nous pouvons nous construire en suivant le fil des images et des sons streamés. Nocinema.org est un système automatisé construit sur des processus de sélection de streaming vidéo de webcams en direct autour du globe, captant des "plans" dans différents lieux, panoramisés et temporisés par le montage généré en ligne. Les sons, organisés à chaque fois selon des mixages calculés en direct à la volée, proviennent d’une base de données sonores continuellement alimentée et mise à jour par une équipe de complices : Magali Babin, DinahBird, Christophe Charles, Yannick Dauby, Chantal Dumas, François Dumeaux, Emmanuelle Gibello, Jérôme Joy, Luc Kerléo, Alain Michon, Jocelyn Robert et Erin Sexton.

—— Presented in its first version at the Walker Art Center in Minneapolis at the end of the nineties, nocinema.org is an ever-evolving streaming application developed by Jérôme Joy: French artist and composer. This project is a net-based documentary/fiction of web interludes and cinema that appear differently each time. Nocinema.org can be interpreted as an improbable cinema or a movie in which both actors and action appear to have wandered out of shot, having no beginning and no end, no participants and no storyboard, except perhaps subjective interpretations born of an impulse to impose purpose and meaning upon random stimuli. Nocinema.org is an automatic process, drawing upon strings of live streaming webcams across the world, transmitting live scenes collected from different locations with added panoramic movements and temporized on-line editing. The sound, each time offering a different overlay, comes from a sequenced shared database which is fed and updated by a team of sound artists/partners, including Magali Babin, DinahBird, Christophe Charles, Yannick Dauby, Chantal Dumas, François Dumeaux, Emmanuelle Gibello, Jérôme Joy, Luc Kerléo, Alain Michon, Jocelyn Robert and Erin Sexton.




2016-02-26(Edit)

../files/img/201602_SNPLIMCNEPUP5.jpg../files/img/201602_SNPLIMCNEPUP4.jpg
Photos credits : © Apo33
SNPLIMCNEPUP
Sarah Clénet - Christophe Havard - Jérôme Joy
Saint-Nazaire (France)

Vendredi 26 février, les Menus détails, un concert à domicile, chez Isabelle et François, 5, rue de l'Écluse, au Petit-Maroc, à 20 h 30.

—— Initiative inédite : le trio Snplimcnepup propose un concert à domicile : les Menus détails, vendredi soir, chez l'habitant. Le trio est composé de Sarah Clénet, Christophe Havard et Jérôme Joy. Le groupe a participé aux différentes éditions d'Instants Fertiles, au PCP (Pôle de création partagée), et se produit en France et à l'étranger.
« Ces soirées musicales sont consacrées à des écoutes particulières, plutôt tournées vers la musique expérimentale et improvisée, explique Jérôme Joy. Les auditeurs découvrent des musiques qu'ils n'iraient pas forcément écouter à un concert dans une salle, qu'ils peuvent ainsi explorer par l'écoute dans un cadre familier et de proximité ».
Et le musicien de conclure : « La création artistique et la création musicale sont bien présentes à Saint-Nazaire, elles ne jouent pas forcément la visibilité à tous crins, d'où ces concerts fréquents à domicile ».


[More info (Ouest-France)]




2016-01-30(Edit)

../files/img/201601_ROWE1.jpgHANG UPS - Keith Rowe
performed by / interprété par ONsemble
Lieu Unique, Nantes (France)
Soirée "Pas Normal !", Salon de Musique, à partir de 21h le sam 30 janvier, entrée libre


ONsemble is an ensemble of electronic and contemporary music moving between Nantes and Saint-Nazaire as an experimental platform bringing together musicians from all sides, instrumentalists , improvisers / trainers, composers / trainers, one of whose objectives is to play , create and interpret works from the past forty years. The fact of updating a directory that is becoming less and less active in the regular programming of cultural institutions has, in fact, led to this genre becoming unknown to the public. It seems there is critical need, not only musicians and listeners today to appropriate these radical, invisible and innovative works but also to renew, or simply reactivate these issues and practices of interpretation and contemporary concerts.

—— Keith Rowe développe ses premières pièces écrites – partitions – avec NG4 et l’ONsemble basés sur des compositions, des techniques et textures en relation avec sa passion pour la peinture contemporaine avec des artistes tels que Gerhard Richter, Jackson Pollock, Agnes Martin, Richard Hamilton & Euan Uglow.
Apo33 et l’ONsemble le sollicitent en 2015 pour la composition d’une pièce inédite pour orchestre. Commande d'APO 33 et ONsemble pour le festival "Instants Fertiles #3" à St-Nazaire.

ONsemble est une ensemble de musique électronique et contemporaine évoluant entre Nantes et St-Nazaire en tant que plateforme expérimentale rassemblant des musiciens de tous bords, instrumentistes, improvisateurs/trices, compositeurs/trices, dont un des objectifs est de jouer, de créer et d’interpréter des œuvres de ces quarante dernières années. Le fait de mettre à jour un répertoire qui est de moins en moins activé dans les programmations régulières et qui, de fait, est devenu ignoré du public, paraît d’une criante nécessité pour, non seulement les musiciens et les auditeurs d’aujourd’hui afin de s’approprier des œuvres radicales, difficiles, invisibles, novatrices, etc., mais aussi pour renouveler, ou tout simplement réactiver, les questions et les pratiques d’interprétation et de concert. Il s’agit donc de ces questions et de ces pratiques dont nous faisons déjà l’expérience de manière individuelle et à partir desquelles il serait essentiel d’échanger, d’apprendre (de désapprendre), et d’initier ensemble des œuvres.
Jenny Pickett (guitare), Christophe Havard (saxophone), Jerome Joy (basse), Anthony Taillard (guitare), Fabrice Arnaud-Cremon (clarinette Mi bémol), Julien Ottavi (Percussions), Romain Papion (basse), Clara Bodet (Clarinette basse), Carine lequyer (Harpe), Emmanuel Leduc (Guitare), Sylvie Noel (piano), Sarah Clenet (Contrebasse), Keith Rowe (Guitare préparée).


../files/img/201601_ROWE_LU_logo_50.jpg ../files/img/201511_IF3big.jpg

[More info (Apo33)]
[More info (Lieu Unique)]



ONsemble / Keith Rowe from apo33 on Vimeo.

click to enlarge
../files/img/201601_ROWE2.jpg ../files/img/201601_ROWE3.jpg
../files/img/201601_ROWE4.jpg ../files/img/201601_ROWE5.jpg
Photos credits : © Apo33









Poursuivre la lecture des archives / Continue reading the archives :

PAST EVENTS/ARCHIVES : — 201620152014201320122011201020092008200720..












1995/2016 — Powered by LionWiki 3.1.1 — Thanks to Adam Zivner — webmaster & webdesign : Jérôme Joy — Author : Jérôme Joy — Any material is under copyleft © with in-line & in-text attributions —
http://jeromejoy.org/ — Hosted by nujus.net NYC since 2007, and by The Thing NYC (between 1995-2007 — Thanks to Wolfgang Staehle and the Thing team).